[Critique] j’ai lu Player One !

432769

Vous aimez les dystopies, les jeux vidéo et les années 80 ? Vous allez adorer ce qui suit.

player-one-ernest-cline-320x525Ready Player One. Cela fait un moment que ce livre traîne dans ma bibliothèque Calibre, sans que je ne m’y sois intéressée, jusqu’ ‘à ce que j’entende parler du film à venir. Le 30 mars 2018 sortira l’adaptation cinématographique du livre d’Ernest Cline, réalisé par nul autre que Steven Spielberg (si vous aimez les musiques de films, elles sont composées par John Williams (qui réalise souvent les musiques des films de Spielberg, et a également fait les musiques de Star Wars) et Alan Silvestri (qui a réalisé les musiques de films comme Retour vers le Futur, Forrest Gump ou encore Captain America & Tomb Raider). Des personnes qui sont donc à la hauteur du challenge.

Car challenge il y a, et pas qu’un peu ! L’histoire est celle de Wade, un lycéen vivant en 2044 dans un monde dévasté. La seule évasion possible pour l’humanité consiste à se connecter à l’OASIS, une simulation grandeur nature composée de milliers de planètes différentes où l’on peut faire évoluer son avatar, en réalisant des quêtes, tuant des monstres et obtenir du loot. La simulation empiète même sur le monde réel puisque Wade va au lycée virtuellement ! Ce métavers ressemble à un mélange de No Man’s Sky pour les milliers de planètes générées aléatoirement, WoW pour le côté chasse aux monstres et enfin Second Life pour le côté simulation de vie réelle.

L’intrigue commence avec la mort du créateur de l’OASIS. Ce dernier décide de léguer sa fortune au premier qui arrivera au bout de la chasse au trésor qu’il a mise en place. Wade décide donc de se lancer dans la quête, malgré la concurrence impitoyable et les dangers présents dans le métavers.

J’espère que vous aimez le rétrogaming, car contrairement aux apparences, ce livre en est truffé. Les références sont nombreuses et raviront les nostalgiques des 80s, mais risquent d’être un frein à la lecture pour les néophytes du genre. A vous de voir ça comme une opportunité d’en apprendre un peu plus sur la pop culture de ces années-là !

philipjfry_ssaturdaynightspectacular_by_sethseye-damj0k7
Fry a tout compris

Evidemment, quand on est fan de jeux vidéo, on se retrouve happé dans la quête de Wade. Qui n’a jamais rêvé de retrouver tous ses jeux vidéo regroupés dans le même univers, de pouvoir obtenir vaisseaux spatiaux, armes, armures de toutes époques et même de pouvoir acheter une planète ? Je me suis surprise à m’imaginer dans cette simulation.

Je ne vais pas vous mentir : j’ai adoré ce livre. A tel point que je l’ai lu d’une traite ! L’histoire est tonique, avec des temps de battement tout de même mais tout est bien dosé. L’alternance entre les années 80 et le futur dystopique de 2044 est parfaite. Les personnages sont également très bien développés. Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre si vous êtes adeptes de jeux vidéo, des années 80, des dystopies ou des trois à la fois !

readyplayerone

Rendez-vous en mars 2018 pour la sortie du film qui, je l’espère, sera à la hauteur du livre !

Pour aller plus loin dans le sujet des métavers, je vous conseille l’anime Summer Wars qui développe le thème du hacking. J’ai également adoré celui-ci et la façon dont le sujet était traité.

eca38f75b8a7d93f854c9a472ca4286344a8b88d_hq
Le monde d’Oz, le métavers dans Summer Wars
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s